Bientôt des distributeurs automatiques dans les bureaux de tabac

Distributeurs automatiquesIl s’agit d’un projet porté par la Confédération des buralistes et Loomis, filiale du groupe suédois Securitas AB (une société spécialisée dans le transport de fonds). L’objectif étant de permettre aux buralistes de se diversifier suite à la baisse des ventes du tabac. 

► Changer de banque : retrouver le comparatif

Des DAB chez les bureaux de tabac

Il vous sera donc possible de retirer des espèces directement au bureau de tabac le plus proche de chez vous, sans devoir passer par votre banque. Ce n’est pas la première fois que les bureaux de tabac proposent un service bancaire puisque vous pouvez déjà – et ce depuis plusieurs années – ouvrir un compte sans banque Nickel.

À noter toutefois que ce nouveau service de retrait d’espèces ne sera pas disponible dans tous les bureaux de tabac, uniquement chez ceux s’étant portés volontaires. Le premier DAB a notamment été installé le 29 octobre 2021 à Péaule dans le Morbihan. Au total, une vingtaine de distributeurs automatiques sont prévus pour ce mois de novembre.

>> À lire : ouvrir un compte Nickel

Lutter contre les déserts bancaires

L’objectif final serait de pouvoir fournir un réseau de 24 000 points de retraits, répartis dans toute la France. Un service très attendu puisqu’il permettrait de lutter contre les déserts bancaires.

En effet, plus de 3 700 distributeurs de billets ont été supprimés en France en 10 ans selon un rapport de la Banque de France. Dans les zones rurales, il faut ainsi parfois faire plusieurs kilomètres en voiture avant de trouver un distributeur automatique.

La diversification des buralistes

Ce nouveau service s’ajoutera aux nombreux autres déjà proposés par les buralistes. Suite à une baisse importante de la vente de tabac, il est ainsi essentiel pour les buralistes de se diversifier.

Les DAB devraient ainsi se situer directement dans le bâtiment (et non pas en dehors, comme c’est le cas pour certaines banques). Son installation et son entretien seront entièrement pris en charge par la Confédération des buralistes et Loomis. Un avantage pour les buralistes ! S’ils ne devraient toucher aucune commission sur ce nouveau service, l’espoir est d’attirer de nouveaux clients qui prendraient alors le temps de boire un café ou d’acheter leurs journaux du jour après avoir effectué leur retrait d’espèces.

Reste à savoir si ces DAB imposeront des frais de retrait au distributeur. Une information qui n’a pas encore été partagée…

► Changer de banque : comment faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *