Les clients de C-Zam toujours dans le flou

C-zamDepuis le 15 juillet, la néobanque C-Zam a mis la clé sous la porte. Le compte de paiement lancé par Carrefour n’aura duré que 3 ans avant de fermer. Cependant, des clients attendent toujours de récupérer leur argent. 

Comparer pour changer de banque

C-Zam a souffert de nombreux dysfonctionnements

Les dysfonctionnements ont eu raison de la carte C-Zam. Service client injoignable, virements hors délais, refus de paiements sans justification… C-Zam n’a pas su convaincre et a déçu ses clients.

Et même la fermeture de la banque en ligne en déçoit plus d’un. Depuis le 12 mai et l’annonce de la fermeture au 15 juillet, les clients ont eu deux mois pour récupérer leur argent. Cependant, tous n’ont pas eu le temps de le faire. La période post-confinement n’aidant pas. Carrefour Banque, la maison mère annonce que les clients seront remboursés dans les prochains jours.

C-Zam, un compte sans banque qui n’aura pas duré

Lancé en 2017, le compte C-Zam a mis la clé sous la porte à la mi-juillet. Créé par Carrefour, ce compte sans banque avait pour vocation de concurrencer le compte Nickel.

C-Zam comprenait une carte de paiement, vendue dans un coffret. Ce compte sans banque était vendu uniquement dans les magasins Carrefour. Nickel est lui distribué dans les bureaux de tabac. La fermeture de C-Zam résulte du manque de souscription. La néobanque est restée plafonnée à 120 000 comptes ouverts alors que Nickel avoisine les 2 millions de clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *