Peut-on utiliser la carte bancaire de quelqu’un d’autre ?

Peut-on utiliser la carte bancaire de quelqu'un d'autre ?Peut-être avez-vous eu un jour la tentation d’utiliser la carte bancaire d’une autre personne. Sachez que – même avec l’accord de son propriétaire – il est strictement interdit d’utiliser la carte bancaire de quelqu’un d’autre. Quels sont alors les risques ?

► Trouver la meilleure banque

Une utilisation partagée interdite

Il faut principalement comprendre qu’une carte bancaire pour un compte courant individuel n’appartient qu’au titulaire du compte. C’est pourquoi elle est nominative et strictement personnelle. Peu importe si vous êtes client d’une banque traditionnelle, d’une banque en ligne ou d’une néobanque.

Vous trouverez sur votre espace personnel (dans la convention du compte) ou sur le site de la banque (dans les conditions générales), la mention qui précise l’exclusivité de votre carte bancaire. Cette condition ne s’applique pas que sur la carte bancaire en elle-même, mais aussi sur le code secret qui vous permet de l’utiliser.

>> Découvrez quelle carte bancaire choisir

Quels sont les risques si je prête ma carte bancaire ?

Un refus de paiement

La première conséquence est plutôt sans risque. Il s’agit simplement d’un refus de paiement de la part d’un commerçant. Par exemple, en cas de doute, le commerçant peut demander à vérifier votre identité. Ainsi, si le nom sur votre carte d’identité ne correspond pas au nom sur la carte bancaire, le commerçant peut vous refuser la vente.

Cette situation est toutefois très rare. En effet, si vous connaissez le code secret, le commerçant peut en déduire que vous êtes le titulaire de la carte bancaire. De plus, les paiements sans contact se démocratisant, il n’est plus forcément nécessaire d’utiliser le code secret pour effectuer un paiement.

Refus de remboursement en cas de fraude

Il existe toutefois des situations plus graves. N’oublions pas qu’en prêtant volontairement votre carte bancaire, vous en êtes pleinement responsable. Ainsi, même en faisant confiance à la personne, si celle-ci l’égare et que des paiements frauduleux sont effectués, vous pourriez ne pas être remboursé par la banque.

Un autre risque à prêter sa carte bancaire est celui de l’abus de confiance. Imaginez une personne âgée prêtant sa carte bancaire à un de ses enfants pour qu’il effectue des courses à sa place. Si la personne est mal intentionnée, elle peut utiliser la carte bancaire comme elle le souhaite, quitte à dépasser le découvert autorisé fixé avec la banque. Dans ce cas, le titulaire de la carte bancaire est également responsable puisqu’ayant fourni son code secret à autrui.

Dans les deux situations, cela constitue une violation des conditions générales de la banque : vous avez fourni votre code secret à une personne tierce, ce qui est interdit. La banque peut alors considérer qu’il y a négligence de votre part et refuser de vous rembourser.

Le cas des comptes joints

Les cartes bancaires liées à un compte joint ne constituent pas des cartes communes. Ainsi, chaque co-titulaire possède sa propre carte bancaire dont il est responsable. Impossible ainsi de fournir votre carte bancaire à votre co-titulaire sans violer les conditions générales de la banque.

Se pose alors le cas des cartes bancaires au nom de Madame et Monsieur. Selon la banque, c’est le nom marital qui apparaît. Ainsi, la carte bancaire peut être prêtée au co-titulaire.

► Banque en ligne : qui choisir ?

Rédigé par Cindy Lapaille
Le 31/10/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *