Authentification forte : baisse des fraudes sur les paiements en ligne

Authentification forte baisse des fraudes sur les paiements en ligneComme tous les ans, la Banque de France vient de dévoiler son Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. Celui-ci relève une baisse significative des fraudes effectuées sur les paiements en ligne, résultat de la mise en place de l’authentification forte en 2021.

► Changer de banque : retrouver le comparatif

Baisse générale de la fraude bancaire

Selon la Banque de France, la fraude bancaire aux moyens de paiement est estimée à 1,2 milliard d’euros. Pourtant, cette fraude a quelque peu ralenti en 2021. On peut notamment distinguer la fraude à la carte bancaire ainsi que la fraude des paiements en ligne.

Ainsi, la fraude à la carte bancaire connaît son taux le plus bas (0,059%). Cette baisse s’explique surtout par une sécurisation et une maîtrise plus élevées de la fraude au point de vente par les banques traditionnelles.

De plus, cette baisse générale – bien que la fraude bancaire soit encore très importante en France – relève surtout d’un travail effectué sur trois années, notamment au niveau de l’authentification forte. Car, grâce à elle, les fraudes sur les paiements sur internet ont diminué de 20%.

La Banque de France précise d’ailleurs que cette authentification forte a permis – en parallèle – d’accompagner « une croissance du e-commerce supérieure à 20% ». Les outils mis en place par les établissements bancaires (banques classiques ou banques en ligne) afin d’évaluer les risques ont également aidé de faire baisser la fraude bancaire en ligne.

Évolution des autres moyens de paiement

Sans surprise, le chèque est le moyen de paiement le moins sécurisé. Il est ainsi « l’instrument le plus fraudé » selon la Banque de France. Toutefois, de nombreux moyens de prévention sont mis en œuvre pour permettre d’éviter les encaissements frauduleux : les banques sont donc très vigilantes quant à ce moyen de paiement.

Au contraire, ce sont les paiements SEPA (c’est-à-dire, les virements classiques, les virements instantanés et les prélèvements) qui sont les moyens de paiement les moins fraudés. Ceux-ci bénéficient également de l’authentification forte.

Les moyens de paiement préférés des Français sont ainsi :

La carte bancaire devient d’ailleurs « ’l’instrument le plus utilisé en nombre d’opérations (57%) ».

Des menaces plus élaborées

Si la fraude bancaire est en baisse, la Banque de France a pu relever que les techniques utilisées par les fraudeurs sont désormais bien plus élaborées. Notamment celles dites « par manipulation du client ». Une technique souvent utilisée : celle de l’usurpation d’identité même des banques.

Ainsi, après avoir cliqué sur un lien un peu étrange, vous pourriez recevoir un appel téléphonique d’une personne se faisant passer pour votre banquier. Celui-ci vous parlera alors d’achats frauduleux venant d’être détectés sur votre compte bancaire. La méthode varie ensuite : soit vous devez payer une certaine somme pour bloquer ces achats frauduleux (on vous parle alors de frais bancaires suite au blocage), soit on vous demandera simplement vos identifiants bancaires (ce qui permet au fraudeur d’accéder à votre compte).

Ce type de situation est de plus en plus courante, à tel point que l’UFC-Que Choisir a récemment porté plainte contre plusieurs banques qui refusent de rembourser ce type de fraude, car le client a lui-même fournit ses identifiants bancaires et/ou effectué un virement bancaire de sa propre volonté.

>> Découvrez quelle banque choisir

Qu’est-ce que l’authentification forte ?

On vous parle d’authentification forte, mais de quoi s’agit-il ? Ce procédé a été mis en place à la suite d’une demande de l’Union Européenne en septembre 2019. Elle est finalement entrée en vigueur le 15 mai 2021, suite à des retards expliqués par la complexité des nouveaux protocoles de sécurité.

Ainsi, pour les paiements en ligne de plus de 30€, il vous est demandé de vous identifier grâce à deux moyens de votre choix. Il peut s’agir d’un mot de passe, d’une notification sur votre application bancaire ou d’un élément biométrique (empreinte digitale ou reconnaissance faciale). Cela nécessite tout de même de connecter au préalable votre application bancaire à votre smartphone.

Il existe toutefois des moyens, si jamais vous ne désirez pas installer l’application de votre banque : on vous conseille de contacter votre conseiller bancaire, afin d’être guidé selon votre situation, vos besoins et vos envies.

► Comment changer de banque facilement ?

Rédigé par Cindy Lapaille
Le 25/07/2022
Modifié le 26/07/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *