Mobilité bancaire – comment changer de banque facilement grâce à cette aide ?

mobilité bancaireGrâce à la loi sur la mobilité bancaire, il est plus aisé de changer de banque depuis 2017. Comment fonctionne l’aide à la mobilité bancaire ? Toutes les banques proposent-elles cet accompagnement ? Notre guide sur la mobilité bancaire qui permet de changer de banque aisément.

Changer de banque : retrouver le comparatif

La mobilité bancaire en bref

L’aide à la mobilité bancaire, appelée couramment mobilité bancaire, est une simplification administrative mise en place par l’état.

Elle oblige les banques à proposer une aide à leurs clients pour rapatrier plus facilement certaines opérations de son ancien compte à son nouveau. La mobilité bancaire est gratuite et obligatoirement proposée par toutes les banques.

Concrètement, la banque d’arrivée (nouvel établissement) prend en charge certaines formalités administratives pour changer de banque. Elle contacte la banque de départ (ancien établissement) pour rapatrier des opérations courantes.  La mobilité bancaire peut même prendre en charge la procédure pour clôturer un compte bancaire.

Voici les points que nous allons aborder dans ce dossier :

  1. La mobilité bancaire en bref
  2. Quelles banques proposent la mobilité bancaire ?
  3. Changer de banque : oui, mais pour laquelle ?
  4. Qui est concerné par la mobilité bancaire ?
  5. Quelles opérations peuvent être déplacées ?
  6. Que contient le mandat de mobilité bancaire ?
  7. La mobilité bancaire étape par étape
  8. Les limites de la mobilité bancaire
  9. Clôturer un compte bancaire avec la mobilité bancaire
  10. Comment bien profiter de la mobilité bancaire ?
  11. L’évolution de la mobilité bancaire

Quelles banques proposent la mobilité bancaire ?

mobilité bancaire loi macronPuisque c’est une obligation légale, toutes les banques proposent une procédure de mobilité bancaire. Elle apparaît a minima sous forme de brochure remise au client (dématérialisée ou non) lors de l’ouverture du nouveau compte bancaire. C’est souvent le cas dans les banques dites traditionnelles (celles qui possèdent des agences pour recevoir les clients).

Chez les banques en ligne, il s’agit souvent d’un espace dédié. Elles proposent cette option dès la procédure qui permet d’ouvrir un compte bancaire. Si ce n’est pas le cas, il est toujours possible d’accéder à cette aide depuis son espace client a posteriori.

Dans tous les cas, la banque est tenue d’informer son client de cette possibilité.

Bon à savoir : on peut demander l’aide à la mobilité bancaire à n’importe quel moment. Il n’est pas nécessaire de le faire à l’ouverture du compte bancaire, même si c’est souvent le moment le plus propice.

Changer de banque : oui, mais pour laquelle ?

Avoir recours à la mobilité bancaire sous-entend changer de banque. Il existe différents cas de figure pour changer de banque.

  • Changer banque pour une banque gratuite.
  • Souhaiter avoir une banque pour voyager.
  • Vouloir ouvrir un compte joint dans une autre banque que la sienne.
  • Changer de banque pour bénéficier d’avantages divers…

Les raisons qui poussent à changer de banque ne manquent pas. Et comme cela est plus facile grâce à la mobilité bancaire, les banques redoublent d’efforts pour attirer de nouveaux clients.

La première question à vous poser si vous souhaitez changer de banque est « vers quel type d’établissement me tourner ? ».

Le choix d’une banque en ligne

Vous avez l’impression de payer trop cher votre banque ? Votre conseiller n’est pas facile à joindre ? L’agence n’est jamais ouverte à des horaires qui vous arrangent ? Il est sûrement venu le moment de changer de banque pour une banque en ligne. Dans le tableau ci-dessous, nous avons répertorié les meilleures offres actuellement.

BanquesOffreCarte bancaire classiqueCarte bancaire haut de gamme 
3 mois offertsHello One GRATUITE
Sans condition de revenus
Hello Prime 5€/mois
Dès 1 000€ de revenus
► VOIR L’OFFRE
Jusqu'à 80€ offertsVisa Classic GRATUITE
Sans condition de revenus
1 opérations/mois, sinon 2€/mois
Visa Premium 95,88€/an
Sans condition de revenus
► VOIR L’OFFRE
Visa Premier
gratuite 1 an
VISA CLASSIC 24€/an
Sans condition de revenus
VISA PREMIER 60€/an
Sans condition de revenus
► VOIR L’OFFRE
80€ offertsMasterCard GRATUITE
Sans condition de revenus
GOLD MasterCard GRATUITE
Dès 1200€ de versements/mois
► VOIR L’OFFRE
80€ offertsVisa Welcome GRATUITE
1 opérations/mois, sinon 5€/mois
Ultim GRATUITE
1 opérations/mois, sinon 9€/mois
► VOIR L’OFFRE
80€ offertsMasterCard GRATUITE
Dès 1 200€ de revenus
GOLD MasterCard GRATUITE
Dès 1800€ de versements/mois
► VOIR L’OFFRE
Pas d'offreVisa Classic GRATUITE
Dès 1 200€ de revenus
Visa Premier GRATUITE
Dès 1 600€ de revenus
► VOIR L’OFFRE
Pas d'offreMasterCard 24€/an
Sans condition de revenus
Pas d'offre haut de gamme► VOIR L’OFFRE
Pas d'offreMasterCard GRATUITE
Sans condition de revenus
N26 You 118,80€/an
Sans condition de revenus
► VOIR L’OFFRE

Les banques en ligne sont très compétitives par rapport aux banques traditionnelles. Comme elles n’ont pas le problème de devoir payer les charges des agences (loyers, personnels, etc.). Tout se fait à distance ce qui permet de rentabiliser les coûts. Ainsi, elles peuvent se permettre de réduire leurs tarifs bancaires.

Dans une banque en ligne, les frais de tenue de compte sont gratuits. C’est également le cas pour la plupart des opérations courantes comme les virements ponctuels et permanents.

Il existe plusieurs types d’offres bancaires qui vont vous permettre souplesse et efficacité. Déjà, de nombreuses banques comme Hello bank!, Boursorama, Fortuneo ou encore ING proposent des offres gratuites. Il s’agit de carte bancaire gratuite avec conditions.

On peut séparer en deux catégories ces cartes gratuites :

  • Celles avec conditions de revenu : on en trouve chez BforBank, Fortuneo ou ING.
  • Celles avec conditions d’utilisation : Hello bank!, Orange Bank, Boursorama, etc. .

Enfin, il existe aussi des offres pas chères comme celles de Monabanq qui permettent aux petits revenus de bénéficier de tous les services d’une banque sans payer une centaine d’euros par an comme dans les banques traditionnelles.

On trouve également des offres gratuites, mais limitées comme N26 standard qui a le mérite d’accepter les personnes fichées en Banque de France.

L’essor des banques en ligne

quelle banque en ligne choisirLes banques en ligne ont conquis les Français grâce aux nombreuses offres gratuites qu’elles commercialisent. Dans un premier temps, on trouvait surtout des offres gratuites sous condition de revenu : carte Visa Classic ou MasterCard gratuite à partir de 1 000€ de revenus, Gold ou Premier à partir de 1 200€…

Aujourd’hui, ces offres existent toujours chez certaines banques en ligne comme Fortuneo ou BforBank. Mais, dans la plupart des établissements, elles ont laissé place à des offres gratuites sous condition d’utilisation comme nous avons pu le voir dans le paragraphe précédent.

De fait, les banques en ligne tentent de pousser leurs clients à faire de leur compte leur compte bancaire principal. De fait, les banques gagnent de l’argent grâce aux transactions que l’on effectue régulièrement et à l’argent que l’on peut placer sur de l’épargne qu’elles possèdent. En poussant les clients à domicilier leurs revenus et à faire de leur compte en ligne leur compte principal, les banques en ligne cherchent la rentabilité.

Si toutes les offres ne sont plus 100% gratuites, elles comportent tout de même moins de frais que dans les banques traditionnelles. Elles représentent de bonnes solutions de banque avec découvert autorisé pour ceux ayant l’habitude d’être dans le rouge.

Enfin, les banques en ligne déploient plus rapidement les nouvelles technologies que leurs concurrentes physiques. On peut citer le paiement mobile, les virements instantanés ou encore les solutions intégrées de gestion bancaires façon Bankin.

Le choix d’une banque avec agence

Cependant, si vous souhaitez bénéficier d’un conseiller personnalisé et d’être reçu en agence pour réaliser certaines opérations, c’est vers une banque avec agence qu’il faudra vous tourner. Là encore, certaines banques sont plus avantageuses que d’autres.

 Tarifs carte bancaireFrais de tenue de compteNombre d'agences France 
Offres classées selon plusieurs critères dont le coût, les services inclus et la qualité de la relation client. Liste non exhaustive. Référencement non payant. En savoir plus.
Société GénéraleVisa classique : 45€/an
Visa Premier : 135€/an
24€/an2 246► VOIR
L’OFFRE
HSBCVisa classique : 45€/an
Visa Premier : 134€/an
24€/an400► VOIR
L’OFFRE
BNPVisa classique : 44,50€/an
Visa Premier : 134€/an
30€/an1 900► VOIR
L’OFFRE
LCLVisa classique : 45€/an
Visa Premier : 142,80€/an
24€/an1 800► VOIR
L’OFFRE

Par exemple, la Société Générale propose de nombreuses offres pour les jeunes (Sobrio ou l’option internationale) et reste l’une des banques qui possèdent le plus d’agences bancaires en France.

Aussi, les banques avec agences offrent de bonnes solutions de placement bancaires ainsi que des solutions de crédit intéressantes lorsque l’on cumule plusieurs prêts/comptes dans une seule banque.

Trouver la meilleure banque

Qui est concerné par la mobilité bancaire ?

comment transférer ses comptes bancaires dans une autre banqueRevenons à la mobilité bancaire. Peu importe que l’on choisisse une banque en ligne ou une banque plus classique, l’une comme l’autre doit proposer de faciliter les démarches de changement de banque grâce à la mobilité bancaire. Cependant, tous les comptes bancaires ne sont pas éligibles à cette facilitation administrative.

La mobilité bancaire concerne les comptes de dépôts. On les appelle aussi comptes courants. Compte individuel ou compte joint, il est possible de demander la mobilité bancaire. La banque peut donc déplacer toutes les opérations éligibles d’un compte à l’autre avec votre accord.

Cependant, la mobilité bancaire ne concerne pas les autres produits tels que :

  • Les livrets réglementés ou non
  • Les placements d’épargne
  • Les prêts bancaires.

Cela ne signifie pas que ces produits bancaires ne peuvent pas être changés de banque. Seulement, la procédure n’est pas prise en charge par la mobilité bancaire. Pour changer de banque avec un prêt immobilier ou des produits d’épargne, il faut se rapprocher de votre banque afin de connaître les conditions.

Quelles opérations peuvent être déplacées ?

La mobilité bancaire ne consiste pas à déplacer entièrement un compte bancaire vers un autre. Certaines opérations sont éligibles et d’autres ne le sont pas.

Ce qui est possible

Dans le cadre de la mobilité bancaire, le client peut demander le rapatriement des opérations courantes de son compte. Il s’agit d’opérations ayant eu lieu au minimum deux fois au cours des 13 derniers mois.

Plus clairement, la banque peut prévenir directement les organismes utilisant votre RIB pour effectuer des virements et prélèvements de votre changement de banque.

Cela comprend : les mensualités de fournisseur de gaz ou d’électricité, le paiement de l’opérateur téléphonique, les prélèvements des impôts, le loyer…

La nouvelle banque se charge de mettre en place les virements et prélèvements via votre nouveau compte, ainsi que de suspendre ceux-ci sur l’ancien compte bancaire.

Ce qui n’est pas pris en charge

Néanmoins, la mobilité bancaire ne prend pas en charge les autres opérations. Tout ce qui relève du paiement par carte bancaire par exemple. Sans oublier les opérations ayant eu lieu moins de deux fois au cours des 13 derniers mois.

Par exemple, un abonnement à un magazine ou à un service de VOD comme Netflix n’a pas lieu avec le RIB, mais avec les coordonnées de carte bancaire. Il faudra donc vous occuper vous-même de ces opérations.

Que contient le mandat de mobilité bancaire ?

mandat de mobilité bancairePour bénéficier de l’aide à la mobilité bancaire, vous devez signer un mandat. Il en existe deux types :

  • Un mandat de mobilité bancaire partiel : vous choisissez les opérations à transférer, la banque se charge de transmettre votre nouveau RIB aux établissements sélectionnés.
  • Un mandat de mobilité bancaire total : toutes les opérations éligibles sont transférées, il est possible de demander de clôturer l’ancien compte bancaire également.

Ce mandat est une obligation légale et doit comporter plusieurs points. Déjà, il doit être mentionné l’annulation de tous les ordres de virement permanent présents sur l’ancien compte bancaire. Une date de fin d’émission des virements doit aussi être inscrite.

De plus, le mandat doit mentionner si vous souhaitez clôturer ou non l’ancien compte bancaire. Idem, avec une date effective pour le transfert du solde positif du compte.

La mobilité bancaire étape par étape

Comme nous venons de le voir, changer de banque est facilité par l’aide à la mobilité bancaire aujourd’hui. Donc, ce ne sont pas les soucis administratifs qui doivent vous en empêcher.

Si dans la plupart des banques en ligne un espace est dédié au suivi de la mobilité bancaire, c’est mieux de savoir exactement comment cela se déroule dans les faits. Cinq étapes sont nécessaires pour réaliser une mobilité bancaire :

  1. Vous signez le mandat de mobilité bancaire (partiel ou total).
  2. La banque doit sous 2 jours ouvrés demander les relevés d’opérations des 13 derniers mois à l’ancien établissement bancaire.
  3. L’ancienne banque dispose de 5 jours ouvrés pour livrer ces données.
  4. La nouvelle banque a 5 jours ouvrés pour informer les émetteurs de prélèvements et de virement en fournissant votre nouveau RIB.
  5. Les établissements ont à leur tour 10 jours ouvrés pour prendre en compte ce changement de banque.

Au total, la mobilité bancaire prend 22 jours ouvrés théoriquement. Cependant, cela peut être plus long dans la pratique.

En règle générale, mieux vaut compter un mois pour s’assurer que la mobilité bancaire soit complète. Et là encore, attention à ne pas aller trop vite. La mobilité bancaire comporte des limites.

>> Découvrez les documents pour changer de banque

Les limites de la mobilité bancaire

Même si ce service facilite grandement le changement de banque, tout n’est pas pris en charge. Il vaut donc mieux rester vigilant pour éviter les problèmes.

De fait, la banque d’arrivée est tenue de proposer une aide à la mobilité bancaire. Elle doit également fournir le nouveau RIB aux établissements concernés. Cependant, elle n’est pas tenue de vérifier que les nouvelles informations sont bien enregistrées. C’est toujours à vous de le vérifier. Cette étape peut facilement rallonger le délai de mobilité bancaire, car certains établissements ne sont pas très réactifs.

Aussi, vous devez vérifier la liste des établissements fournis pour vous assurer que tout y est bien. Comme il s’agit uniquement des opérations ayant eu lieu au moins deux fois sur les 13 derniers mois, il peut y avoir des loupés.

Le cas des chèques

banque de franceL’aide à la mobilité bancaire ne prend pas en compte les chèques que vous pourriez avoir en circulation avec votre ancien établissement. Un chèque peut mettre plusieurs mois avant d’être encaissé. Si cela arrive après votre changement de banque, cela peut amener des problèmes.

Nous conseillons donc de bien pointer vos chèques avant de procéder à un changement de banque. Surtout si vous souhaitez clôturer votre ancien compte. Si vous ne le fermez pas, assure-vous seulement de l’alimenter assez pour éviter des frais de découvert.

Dans le cas où vous choisissez de fermer votre compte bancaire, attention à prendre les précautions nécessaires pour éviter une interdiction bancaire. Un chèque qui se présente sur un compte non alimenté, voire fermé, la banque se voit dans l’obligation d’informer le client.

Cependant, si elle n’arrive pas à vous joindre (coordonnées non valides, changement d’adresse postale), vous pouvez vite vous retrouver « fiché bancaire ». C’est-à-dire que la banque doit saisir La Banque de France qui vous ajoute au fichier central des chèques (FCC). L’organisme bloque vos comptes courants jusqu’à ce que la situation soit régularisée. Et pour cela, il va falloir prendre rendez-vous avec un conseiller de la Banque de France qui va vous expliquer la procédure.

Bon à savoir : un fichage bancaire peut perdurer cinq ans si aucune régularisation n’est effectuée.

Clôturer un compte bancaire avec la mobilité bancaire

Comme nous l’avons vu, il est possible de demander la clôture d’un compte bancaire grâce à la mobilité bancaire. Il suffit de signer le signifier dans le mandat de mobilité bancaire.

Cependant, nous conseillons toujours de garder l’ancien compte actif au minimum un mois après la procédure de mobilité bancaire pour être sûrs qu’aucun rejet de chèque ou de prélèvements n’aura lieu. Sinon, vous risquez de vous retrouver rapidement fichés bancaire.

Vous pouvez d’ailleurs le demander dans votre mandat. Il suffit de compter un mois de procédure et d’y ajouter un mois supplémentaire pour être sûr. De cette façon, vous devriez pouvoir régler les potentiels soucis pour fermer votre compte bancaire sans encombre.

Que faire en cas de litige ?

Si votre banque ne respecte pas la procédure de mobilité bancaire, vous devez en référer auprès de l’Autorité du conseil prudentiel et de résolution (ACPR). Celui-ci vous indiquera les démarches à effectuer pour adresser correctement votre réclamation. Vous pourrez ainsi régler votre refus de mobilité bancaire.

Comment bien profiter de la mobilité bancaire ?

Pour éviter les pépins et autres problèmes administratifs, voici nos conseils pour faire en sorte que la mobilité bancaire se passe bien.

Vérifiez vos chèques

chèqueComme nous l’avons évoqué dans le paragraphe sur la clôture de compte bancaire, c’est l’erreur classique de toute personne qui change de compte principal : oublier les chèques. Nous vous conseillons de vous assurer que vous n’avez plus de chèques en circulation. Si un chèque émis via votre ancien compte vient à être encaissé, il sera considéré comme sans provision.

Cela provoque une interdiction bancaire lourde à lever dans le cas où la banque n’arrive pas à vous joindre rapidement pour régulariser l’opération.

Faites une liste des opérations non récurrentes

Par exemple, si vous n’avez pas eu de remboursement de la sécurité sociale ou de votre mutuelle sur les 13 derniers mois, ceux-ci ne seront pas au courant de votre changement de compte.

Cela vous évitera de perdre de l’argent et de voir certains de vos services suspendus (remboursements médicaux, virements entre vos comptes, etc.).

Attention aux abonnements par carte bancaire

Votre abonnement Netflix, Amazon ou autre n’est pas pris en compte par la procédure de mobilité bancaire. De fait, c’est avec votre numéro de carte bancaire que vous réglez. Il faut donc vous-même mettre à jour ce numéro.

Nous vous conseillons de faire une liste également et de modifier vos coordonnées dès que vous recevez votre nouvelle carte bancaire. Une fois activée bien entendu.

Ne clôturez pas tout de suite votre ancien compte bancaire

Et gardez quelques fonds dessus. Mieux vaut attendre quelques mois pour clôturer votre ancien compte. Cela laissera le temps aux établissements de mettre à jour vos coordonnées bancaires et de ne pas débiter le mauvais compte.

L’évolution de la mobilité bancaire

La mobilité bancaire a été mise en place en deux temps. En 2014, la loi Hamon a obligé les banques à indiquer clairement les différentes étapes du changement de compte. Elles devaient fournir au client cette liste puis lui donner des modèles de lettres nécessaires aux démarches.

timing mobilité bancaireLa banque devait aussi donner la liste des opérations automatiques récurrentes pour permettre au client de modifier facilement ses coordonnées bancaires auprès des établissements concernés.

Enfin, depuis la loi Hamon de 2014, la banque a l’obligation de prévenir le client lorsqu’un chèque se présente sur son ancien compte pour éviter un incident de paiement. Cependant, elle le prévient souvent par courrier. Cela s’appelle la lettre d’information préalable pour chèque sans provision. Mais si on ne réagit pas rapidement, cela n’empêche pas le fichage bancaire.

Puis en 2017, la loi Macron est venue renforcer l’aide à la mobilité bancaire. Depuis cette loi, la nouvelle banque doit se charger des démarches à la demande du client. Elle a l’obligation de proposer cette aide et de se charger des démarches si le client en fait la demande.

Une bonne nouvelle pour les consommateurs qui peuvent désormais changer de banque plus facilement et gratuitement.

Changer de banque : retrouver le comparatif